Le changement climatique

« En un siècle (1906-2005), la température moyenne à la surface de la Terre a augmenté d’environ 0,74 °C. L’augmentation des températures en France au cours du XX ème siècle est de l’ordre de 1°C.
Plusieurs signes témoignent de ce réchauffement : le recul des glaciers de montagne, la montée du niveau des océans et la réduction de la surface occupée par la banquise.
La comparaison entre les observations et les simulations du climat permet d’attribuer l’essentiel du réchauffement climatique des 50 dernières années aux gaz à effet de serre d’origine humaine. »
Source: meteo-france.fr

Le changement climatique est indiscutable.

Le retrait du glacier Chacaltaya, autour de La Paz (Bolivie). Il a aujourd'hui disparu. Source: Paperblog.fr - Greg Catel (2009)

Le retrait du glacier Chacaltaya, autour de La Paz (Bolivie). Il a aujourd’hui disparu.
Source: Paperblog.fr – Greg Catel (2009)

Le Groupement Intergouvernemental d’experts sur l’evolution du Climat (GIEC) a mis en lumière la quantité croissante d’informations objectives (ou indicateurs) dans l’environnement qui témoignent d’un changement important et non sans conséquences du climat.

Les indicateurs

L’augmentation de la température en est un. +0,74°C en moyenne à la surface du globe depuis 1900. Et c’est une moyenne, avec toutes les disparités qu’elle sous-entend!

L’intensification de la fonte des glaciers, qui entrainent un changement de la composition chimique des océans (+30% d’acidité) et une montée des eaux (+10 à 20 cm au cours du XXème siècle).

Une augmentation de la concentration en CO2 de l’atmosphère: 270 ppm (parties par million) dans les années 1850 à 370 ppm en 2000.

Les conséquences

Tous les indicateurs sont interconnectés et mènent à des conséquences communes.

Les causes

Les causes majeures identifiées de ce changement sont la modification de la concentration des gaz à effet de serre (GES) et des aérosols dans l’atmosphère, ainsi que le pourcentage des terres émergées qui sont recouvertes (notamment du fait de l’urbanisation) alliées aux radiations solaires.
« Les émissions mondiales de GES dues aux activités humaines se sont accrues depuis l’époque pré-industrielle et cette augmentation a été de 70 % entre 1970 et 2004. La plus forte hausse de ces émissions entre 1970 et 2004 a été due aux activités de production d’énergie, de transport et à l’industrie, tandis que les secteurs de la construction d’immeubles résidentiels et commerciaux, des forêts (y compris la déforestation) et de l’agriculture ont connu eux aussi une augmentation de leurs émissions, mais à un rythme moindre. »
Source: Nations Unies

Plus…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s