17-EcoSOL

Coopérative EcoSOL (cliquez ici pour télécharger un pdf)

Synthèse : 

  • Le SOL a été lancé dans les années 2000 par Chèque déjeuner, Macif, Crédit coopératif
  • Le premier projet EQUAL, a lancé une monnaie sous forme de carte de fidélité de l’ESS
  • Échec du projet 1: solution trop chère, soucis techniques, manque d’adhésion des populations
  • Relance du projet SOL avec coopérative EcoSOL qui intègre les représentants des monnaies SOL en France avec les 3 autres acteurs majeurs (chèque déjeuner, Macif, Crédit coopératif)
  • Certaines monnaies SOL passent à la monnaie papier et rencontrent une meilleure adhésion, toutefois le coût pour lancer et animer une monnaie SOL pose le problème de financement par la collectivité qui dès qu’il s’arrête condamne le projet (SOL Alpin)

Compte rendu :

L’idée est lancée en 1998 suite au rapport « Reconsidérer la richesse » sur les nouveaux indicateurs de richesse (Patrick Viveret). En 2005, avec l’aide d’un financement européen Equal et le soutien du Crédit coopératif, de chèque déjeuner et de la Macif, le projet SOL est expérimenté dans 5 régions. Il prend pour base une carte de fidélité de l’économie sociale et solidaire : le Sol Coopération. Le Sol engagement pour valoriser le bénévolat est évoqué sur les territoires mais suivi par peu de moyen notamment technique. Le Sol affecté permettant aux collectivités d’affecter des aides sociales en Sol ne sera pas expérimenté mais aura permis de prendre contact avec les collectivités.

La technique sera gérée essentiellement par chèque déjeuner, la gestion des comptes par le crédit coopératif et un soutien logistique sera apporté par la Macif. Les difficultés techniques rencontrées sur les territoires et le sol engagement se faisant attendre le projet s’essouffle.

Puis en 2009 fin des financements européens, certaines expériences SOL s’arrêtent. A partir de 2010 les territoires restants Sol s’impliquent au sein de l’association nationale et œuvre pour le droit d’expérimentation, le droit de faire appel à d’autres partenaires techniques… L’association est rebaptisée « mouvement Sol pour la réappropriation citoyenne de la monnaie ». L’un des enjeux fut de séparer l’instance politique, trop dépendante, de l’instance technique. Dans ce sens, en 2012, la coopérative Ecosol se créé, responsable de l’assemblage technique, comprenant le mouvement Sol, le Crédit coopératif, chèque déjeuner et la Macif.

Le projet SOL initial (projet EQUAL) n’a pas rencontré le succès escompté, notamment au regard des parties prenantes et de l’importance des financements.

Les difficultés rencontrées sur le projet sont d’abord liées à la solution mise en place :

  • Une monnaie dématérialisée, sous forme de carte de fidélité, pas de billets papier. Du coup une grande difficulté à entraîner la population, à la faire adhérer au concept en rajoutant une carte de fidélité parmi toutes les autres que nous avons déjà dans nos porte-monnaies
  • Plusieurs types de monnaies (un SOL coopération & Sol affecté et un SOL engagement, censés cohabiter, mais qui a obscurcit le discours, et le SOL engagement n’a jamais vraiment été déployé)
  • Une solution chère (achat de terminaux, chaque commerce partenaire devait posséder le terminal) pour un impact minimum.
  • Une solution technique peu robuste (de nombreux bugs informatiques, qui ont découragé les commerçants partenaires)
  • On peut aussi légitimement se demander si l’approche top-down n’a pas contribué au manque d’adhésion de la population
  • Les différentes parties prenantes n’étaient peut être pas forcément toutes alignées sur la finalité du projet et sur leur rôle respectif (chèque déjeuner a tendance à vouloir vendre sa solution technique (terminaux + logiciel) aux collectivités, là où d’autres acteurs de la coopérative EcoSOL cherchent à accompagner les porteurs de projets type collectivités)

Aujourd’hui les choses évoluent, les 4 acteurs majeurs d’EcoSOL ont repensé leur stratégie. Les initiatives SOL qui ont émergées depuis EQUAL ont choisi des options différentes (monnaie papier à Toulouse, relance du SOL Alpin en monnaie papier prévu pour 2013).

Toutefois certaines initiatives ont été arrêtées, faute de financement, et d’autres aujourd’hui sont en suspens (SOL Alpin)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s